Les arpenteurs, de Pierre Grimbert

By mercredi, juin 05, 2013

Pour la plupart des gens, le monde de Gonelore est si vaste que seul un menteur oserait prétendre avoir visité tous ses royaumes. Et, d’ailleurs, il faudrait être fou pour se lancer dans un pareil voyage : trop de créatures redoutables hantent les territoires délaissés par les hommes, et aucune arme d’acier ne réussit à repousser ces monstres ! Il existe pourtant une confrérie d’individus de taille à relever ces défis. On les appelle « les Arpenteurs ». Pisteurs, guides et guerriers, ils sont aussi des érudits en quête permanente de connaissances, sur cet univers aux multiples facettes… Pendant des siècles, ils ont lutté contre les débordements des forces élémentaires, repoussant le danger loin de la surface du monde. Puis, le calme revenu, leurs rangs se sont éclaircis, et on les a presque oubliés… Mais une fois encore, les bêtes sont revenues pour semer la terreur. Et cette première vague semble annoncer un chaos tel qu’on n’en a jamais vu. Ni même imaginé dans les pires cauchemars. Pour les derniers Arpenteurs, le temps est venu de reprendre les chemins. Et, surtout, de former une armée de nouveaux élèves. En espérant que cela sera suffisant…

L'avis de Kahlan

Pierre Grimbert est un auteur bien connu des amateurs de fantasy francophone pour son cycle Le secret de Ji et ses suites. Il nous revient cette année avec le premier volume d'une nouvelle saga au titre mystérieux : Gonelore, tome 1 : Les Arpenteurs. D'après certaines légendes, la Confrérie des Arpenteurs serait aussi ancienne que le monde où elle a vu le jour. Son but ultime : veiller, à l'aide du pouvoir des prismes, à ce que les Chimères restent à leur place, derrière le Voile, protégeant ainsi le monde des hommes...

Gonelore est un monde complexe constitué de... plusieurs dimensions, disons. Les hommes vivent sur la couche centrale de cet univers, et tout autour d'eux gravitent, sans qu'ils ne les voient généralement, toutes sortes de créatures plus ou moins imposantes selon leur dimension d'origine, mais rarement inoffensives. Il arrive parfois que ces Chimères traversent le Voile, poussées par la faim et le besoin d'étendre sans cesse leur déjà vaste territoire. Face à elles, les Arpenteurs, dont la tâche devient de plus en plus ardue.

La narration alterne le point de vue de différents personnages qui vont des nouvelles recrues de la Confrérie à leurs professeurs. On suit tout particulièrement quatre apprentis : Daelfine, Nobiane, Gesse et le jeune Jona. Ce dernier est amnésique, il a été retrouvé tout au fond d'une caverne occupée par une draconide, la plus dangereuse des catégories de chimères, avec laquelle il semble partager un lien un peu particulier. Tous sont dotés d'un caractère qui leur est propre, ils ont un passé mystérieux qu'ils cherchent à cacher, mais qui les a forgés et rendus attachants pour nous, lecteurs. Il en va de même de leurs professeurs.

Pour ce qui est de l'intrigue, j'ai craint un moment d'être transposée dans un nouveau Poudlard, mais en réalité pas vraiment, car Mageronce est en définitive bien plus qu'une école, et les maîtres-Arpenteurs plus que des professeurs. Les relations entre les différents membres du Concitre sont biaisées par des évènements passés qu'on ne découvre qu'en partie, et on a beau tourner les pages à un rythme rendu effréné par la curiosité, le mystère plane sur tout ce premier tome. D'intrigues politiques en invasion de chimères, de découverte de la magie des prismes en interrogations sur les origines du jeune Jona, on ne s'ennuie pas une seconde.

Et loin d'assouvir notre curiosité, le dénouement de ce premier tome nous laisse dans une totale incertitude quant au devenir de nos héros ! Alors bien évidemment, on a hâte de découvrir la suite, et la bonne nouvelle, c'est que la parution de Gonelore, tome 2 : Le Maguistre est d'ores et déjà prévue à l'automne prochain. Je suis sûre d'être au rendez-vous, pas vous ?

Le book-trailer de Gonelore, tome 1 : Les Arpenteurs

Note : ★★★★☆
Billet d'origine : eTemporel


Ouvrage paru en 2013 - Lu en grand format aux éditions Octobre - 320 pages
Tome 1 du cycle Gonelore

Vous aimerez aussi...

0 commentaires