Failles, de David Bry

By lundi, décembre 09, 2013

Dix ans que le Roi Gris a perdu la guerre, dix ans qu'un artefact capable de détruire des villes entières a été mis en sécurité, dix ans que la paix règne... Mais les vents du changement vont bouleverser les vies de Cressen, homme aîlé en quête de rédemption, de Lahée, magénieure talentueuse et d'Elessan, puissant capitaine griffonnier. Trois destins qui risquent de mener leur monde à sa perte, trois vies pour modifier un sombre avenir...

L'avis de Goupil

Depuis septembre 2011 sur mes étagères, je me suis enfin décidé à ouvrir ce roman d'héroïc-fantasy. David Bry, que j'avais lu par le passé dans sa trilogie La Seconde Chute d'Ervalon, signe avec Failles un roman qui, malgré quelques similitudes, tranche par rapport à sa trilogie précédente par sa tonalité plus sombre. Pourquoi le choix de ce livre ? Premièrement pour sortir des sempiternels sentiers battus où le prince ou le noble chevalier sont liés à des dragons ; un changement intéressant où un des protagonistes est lié à un griffon. Deuxièmement, pour sortir des séries interminables où le premier volume ne sert qu'à poser l'univers et où, il faut bien l'avouer, on s'ennuie quelque peu avant que débute l'action.

Avec son one-shot, l'auteur nous plonge directement dans le vif du sujet et pose très vite ses enjeux. L'histoire, avec un puissant artefact qui doit échapper au grand méchant, s’avère des plus classiques, mais heureusement la mythologie des griffoniers apporte une touche d'originalité au roman. En nous entraînant dans son univers, l'auteur nous livre une aventure épique avec des personnages émouvants et des créatures étonnantes. Quant à l'histoire, séparée entre trois protagonistes, elle ménage plus d'une surprise.

C'est donc lors de la cérémonie qui le lie à un griffon, que nous découvrons Elessan, un soldat d'Eredhan, chargé par sa hiérarchie, dés la fin de la cérémonie, de voler une clé au temple des vents. Seul survivant de l'attaque du temple par les Griffoniers, nous rencontrons Cressen le Sans-Nid qui essaie en vain d'avertir le Conseil des Sages du danger. Il se lancera seul à la poursuite des auteurs du méfait. En dernier, arrive Lahée, une Magénieure, chargée par sa mère l'Archonte d’enquêter à la cour des Neirns sur l'existence d'une clé en fer. Trois personnages émouvants par leur complexité et leur différence. Avec toutefois, un petit faible pour l'Aîlé, un personnage charismatique au passé douloureux.

Avec une écriture fluide, servie par des chapitres ni trop longs ni trop courts et des descriptions très réalistes, l'auteur nous entraîne dans des péripéties où la montée de la tension est particulièrement bien maîtrisée, tout en prenant le temps de poser son histoire, renforcée par des dialogues venant en soutien de l'action. L'auteur nous livre avec Failles un opus aux nombreux rebondissements où la fantasy est plus présente au niveau de l'univers imaginaire que par l'emploi de la magie. Un univers de fantasy complexe où l'auteur nous invite à la réflexion sur les conditions sociales et les méfaits de la politique, tout en nous plongeant dans un monde cruel et brutal. Un livre qui nous démontre la possibilité d'écrire un ouvrage oscillant entre héroïc-fantasy et high-fantasy.

Il faut retenir une couverture sobre de Michel Borderie, mais extrêmement précise au niveau des détails. Pour conclure, Failles est un opus où l'on ne s'ennuie pas, et qui me donne envie de pénétrer dans les univers ultérieurs de l'auteur.

Note : ★★★★☆
Billet d'origine : Chroniques littéraires de Goupil


Ouvrage paru en 2011 - Lu en format broché aux éditions Asgard - 432 pages

Vous aimerez aussi...

0 commentaires