Docteur Sleep, de Stephen King

By jeudi, février 13, 2014

Avec Docteur Sleep, Stephen King revient sur les personnages et le territoire de l'un de ses romans précédents, Shining, l'enfant lumière. Doctor Sleep présente Dan Torrance, désormais adulte, et Abra Stone, petite fille de 12 ans qu'il doit protéger du « Nœud Vrai ». Guidés par Rose Claque, ces voyageurs quasi-immortels traversent le pays pour se nourrir de l'énergie psychique (qu'ils nomment "vapeur") des enfants possédant le don du "shining". Dan tente depuis des années de fuir l'héritage de son père Jack et s'est installé dans le New Hampshire, travaillant dans une maison de retraite où ses dons apportent du réconfort aux mourants. C'est ainsi qu'il devient "Doctor Sleep". Mais après sa rencontre avec Abra Stone, une guerre épique entre le bien et le mal débute.

L'avis de Kahlan

Fan de la première heure, je lis du Stephen King depuis 25 ans maintenant. Shining est un de mes romans préférés de cet auteur, alors cette suite annoncée avait de quoi m’emballer et m’inquiéter tout à la fois. C’était très risqué de la part de Stephen King de revenir sur cette histoire, car il n’est rien de pire qu’un fan déçu, Paul Sheldon en sait quelque chose ! Et comme Annie Wilkes, je l’attendais au tournant, vous vous en doutez.

Je me suis néanmoins lancée dans cette suite, à l’occasion d’une lecture commune organisée par EddStark sur Livraddict, le cœur léger. J’ai toujours fait confiance à Stephen King, et il m’a rarement déçue, tout compte fait. J’ai adoré retrouver Danny adulte ! A ma grande honte, je dois avouer que je n’avais aucune idée de ce qu’il avait pu devenir en grandissant. L’avantage, c’est que je n’avais donc pas d’idée préconçue, et que je risquais moins d’être déçue comme ça. Mais Stephen King avait aimé ce personnage autant que ses lecteurs, et ce qu’il a fait de Danny était juste parfait.

Aucune chance que ce pauvre enfant ait vécu une enfance et une adolescence idyllique après la mort de son père, on est chez King quand même ! On retrouve un homme marqué à la fois par d’horribles souvenirs et les séquelles d’un don bien difficile à assumer. Un homme aux prises avec l’alcoolisme, que la honte va propulser vers la lumière. La honte, et une petite fille elle aussi douée de shining, une petite fille en danger. Abra est également un personnage attachant, enjouée mais fragile, et au courage redoutable. D’ailleurs tous les personnages de ce roman ont su me toucher, quelque part : du vieux Billy à Casey, en passant par Dr John, Dave, Lucy ou encore la Momo d’Abra.

J’ai eu un petit peu plus de mal avec le Nœud Vrai et Rose Claque à sa tête, qui m’ont longtemps laissée perplexe ; je ne voyais pas bien ou l’auteur voulait en venir, comme s’il avait lui-même eu du mal à retrouver ses marques avec le vrai surnaturel, celui de ses débuts. Mais c’était pour mieux endormir ma méfiance, car très sincèrement, cette forme de vampires a quelque chose de terrifiant. Ça faisait longtemps que King ne nous avait pas concocté l’un de ces affreux dont il a le secret, ceux qui s’en prennent à ce qu’il y a de plus innocent chez l’homme : ses enfants. Et il excelle dans ce domaine.

Le seul petit bémol, c’est que la fin est un peu facile à mon goût, mais j’ai passé de tellement bons moments que c’est « peanuts » comme on dit ! L’intrigue est juste parfaite, dynamique, addictive, et surprenante. Je pense à une révélation en particulier, et également au retour totalement inattendu d’un vieux personnage, clin d’œil qui m’a beaucoup plu. Un gros coup de cœur, mon premier de l’année 2014 qui commence décidément en beauté !

Note : ♥♥♥♥♥
Billet d'origine : eTemporel


Ouvrage paru en 2013 - Lu en format broché aux éditions Albin Michel - 584 pages
Tome 2 du cycle Danny Torrance

Vous aimerez aussi...

0 commentaires