Lady Bang and the Jack, de Cécile Duquenne

By dimanche, avril 13, 2014

Sur Bagne, Lara traverse les étendues désertiques pour remplir ses contrats et ses missions. Car Lara est une Foulard Rouge, appelée à faire régner la loi à grand renfort de balles. Et sur cette planète-prison où les deux-tiers de la population sont des hommes, anciens violeurs ou psychopathes, c’est une vraie chance pour une jeune femme comme elle de ne pas avoir fini dans un bordel. En plus, elle fait son boulot plutôt bien – on la surnomme même Lady Bang. Mais Lara n’a pas obtenu ce job par hasard – tout comme elle n’a pas atterri dans cet enfer par hasard. Elle doit tout ça à quelqu’un en particulier, quelqu’un à qui elle en veut profondément... et qui, pourtant, a peut-être quelque chose de nouveau à lui offrir, une chose qui n’a pas de prix. Acceptera-t-elle de baisser un peu sa garde pour écouter ce que son envoyé, le mystérieux Renaud, a à lui proposer ?

L'avis de Kahlan

Il est une question qui revient régulièrement au sein des communautés littéraires : la couverture d'un ouvrage est-elle pour vous un critère d'achat ? J'ai parfois honte de le dire parce que j'ai bien conscience que le contenant n'est pas forcément critère de qualité, ou au contraire de non qualité, mais oui, c'est le cas chez moi. Je craque très souvent pour une couverture, alors qu'a contrario, mon regard ne fait que glisser sans le moindre intérêt sur d'autres, où l'effort n'a clairement pas été mis là-dessus. Celle de Lady Bang and the Jack a immédiatement attiré mon regard ! Le quatrième de couverture ayant ensuite titillé mon intérêt, la gratuité de ce premier épisode a fini de me convaincre.

L'univers que Cécile Duquenne dépeint dans Les foulards rouges est rude, sans pitié. L'histoire prend place sur Bagne, une planète-prison uniquement peuplée des pires repris de justice et où la vie n'a rien d'une sinécure. Encore plus pour les femmes que pour les hommes, puisque ces dernières se voient reléguées au rôle le plus vieux de l'humanité, celui de prostituées. L'héroïne, Lara, surnommée Lady Bang pour des raisons que l'on devine sans peine, bénéficie d'un statut particulier : elle fait partie des foulards rouges, et elle est donc chargée de faire respecter les lois du Capitan. Ce qu'elle s'applique à faire de manière, disons, expéditive ! C'est une jeune femme solitaire et forte, qui s'évertue à ne montrer aucune faiblesse.

En parallèle, il y a Renaud, foulard rouge lui aussi, haut placé dans la hiérarchie organisée autour du Capitan sur Bagne, c'est un de ses plus proches collaborateurs. Viril, séduisant et mystérieux, on le devine animé d'une volonté et d'une détermination sans faille. A travers lui, on découvre la douloureuse condition des femmes sur Bagne. C'est lui aussi qui va servir de déclencheur à l'histoire, en faisant à Lara une proposition difficile à refuser. Malheureusement, tout cela est bien trop court, et j'ai vraiment hâte de lire la suite. Le style de Cécile Duquenne est très visuel, on a vraiment l'impression d'y être, de ressentir la touffeur du désert, les odeurs du cuir et de la poudre. Elle est habile à susciter l'intérêt, ses personnages sont mystérieux, son histoire addictive, et j'ai adoré ce petit coté steampunk qu'elle a su donner à son univers.

Pour faire court, c'est un mélange très sympathique que Bragelonne nous propose là dans sa collection Snark. Humour, mystère, personnages hauts en couleurs, style très visuel, tout est là pour nous rendre accros, et ça fonctionne à la perfection ! Vivement la suite !

Note : ★★★★☆
Billet d'origine : eTemporel

Ouvrage paru en 2014 - Lu en format ePub aux éditions Bragelonne - 136 pages
Tome 1 du cycle Les foulards rouges

Vous aimerez aussi...

0 commentaires