La brigade des loups, épisode 1, de Lilian Peschet

By mardi, août 26, 2014

2020. L'épidémie de lycanthropie sévit en Europe depuis près de trente ans. La Roumanie est l'un des pays les plus en pointe concernant la recherche sur ce rétrovirus, mais aussi l'un des rares où les lupins ont le droit de vivre dans la société. Sous certaines restrictions. Pour s'occuper des crimes lupins, des unités de polices spéciales exclusivement composées de malades ont été créées. On les appelle les Brigades des loups.
Un professeur massacré. Une mère de famille et son enfant dévorés vivants. De jeunes lupins sauvages en liberté. Pourquoi ces crimes ? D'où viennent ces enfants, et quel est leur but ? Les réponses pourraient bien bouleverser l'avenir de la brigade de Bucarest.

L'avis de Kahlan

Et voilà, j’ai encore craqué ! Cette nouvelle mode des feuilletons littéraires me plaît décidément beaucoup. Un petit téléchargement sur mon smartphone, et me voilà fin prête à affronter n’importe quelle file d’attente ou n’importe quel voyage en transport en commun ! C’est court, ça se lit très vite, ça n’empiète pas sur mes lectures en cours ni sur aucun de mes challenges, ça a un petit côté pratique, particulièrement en numérique, que je trouve juste génial. Mais parlons plutôt du contenu, en l’occurrence La brigade des loups, le premier épisode, de Lilian Peschet.

Le point de départ de cette histoire m’a beaucoup plu. La lycanthropie est ici traitée comme une maladie, un virus, le lupus, sexuellement transmissible, dont les porteurs, bien que tolérés dans la société, sont néanmoins mis à l’écart. Ils effraient le reste de la population qui préfère… ne pas se mélanger, disons. Ça ne vous rappelle rien ? Parallèlement à ça, leurs règles de vie sont celles d’une meute, seul le couple alpha a le droit de se reproduire par exemple, les « louveteaux » étant élevés par l’ensemble de la meute. Je connais assez peu ces univers lycanthropes, et j’ai trouvé que l’intégration du fantastique dans notre réalité était plutôt sympa.

Mais La brigade des loups, bien que mâtinée de fantastique, n’en est pas moins une histoire policière. On rentre très rapidement, vraiment trop, dans le vif du sujet, avec le massacre de la femme et du fils du capitaine de la brigade. La difficulté de ce format court, c’est justement sa longueur, un peu comme pour les nouvelles ! Comment faire naître immédiatement l’intérêt du lecteur, sans négliger pour autant l’univers, ni les personnages, encore moins l'intrigue en elle-même ? C’est un exercice difficile, et c’est justement le traitement qui pêche, pour moi, dans cette histoire.

J’aurais aimé en apprendre davantage sur le virus lui-même, la manière dont il est apparu, ses effets, les recherches effectuées dessus ; l’histoire se déroule à Bucarest, en Roumanie, et j’aurais aimé m’en apercevoir davantage, m’en imprégner, car en l’état, cette histoire pourrait tout aussi bien se dérouler à Paris ; et les personnages enfin, dont on devine les personnalités toutes différentes, et qui pourtant se fondent et se confondent. L’action, le dynamisme dans un récit, c’est important, surtout dans les feuilletons littéraires, mais ça ne doit pas être au détriment de l’approfondissement de l’univers et des personnages. On se plaint parfois qu’il y a trop de descriptions et d’introspections, ici il n’y en a pas assez !

Du potentiel, de l'idée, mais un traitement trop rapide, pour moi, et un style un peu simpliste auquel je n'ai pas du tout accroché. Alors après tout, ce n’est que le premier épisode, vous allez me dire, peut-être devrais-je laisser sa chance à cette histoire, en lisant au moins l’épisode 2, pour voir. Le problème, c'est que je n'en ai pas envie, alors je vais m'abstenir. N’hésitez cependant pas à vous faire votre propre opinion, ce premier épisode est disponible gratuitement au téléchargement.

Note : ★★☆☆☆
Billet d'origine : eTemporel

Ouvrage paru en 2013 - Lu en format ePub aux éditions Voy'[el] - 41 pages
Episode 1 du cycle La Brigade des Loups

Vous aimerez aussi...

0 commentaires