Six feet under, de Cécile Duquenne

By lundi, septembre 01, 2014

Blessée, Lara a été obligée de ravaler sa fierté et de mettre sa méfiance de côté pour réclamer de l’aide auprès de son père et de Renaud. Soignée à l’Hacienda, elle ne rêve pourtant déjà que de repartir et de retourner à sa chère solitude... Mais le Capitan a une nouvelle mission pour elle, qui nécessite qu’elle collabore avec Renaud, et parcoure plusieurs milliers de kilomètres avec lui dans le Hubb. Tandis que de mystérieux ennemis très organisés se dressent contre la Fédération – les fameux Foulards Noirs – Lara va devoir décider jusqu’où elle est prête à aller dans l’espoir de voir se réaliser le nouveau rêve de son père : les faire s’évader...

L'avis de Kahlan

J’avais été littéralement emballée par le premier épisode de la saison 1 des Foulards Rouges, de Cécile Duquenne. La couverture m’avait tout d’abord fait de l’œil, et puis j’étais ensuite tombée sous le charme de Lady Bang et de l’univers incomparable que l’auteur nous fait découvrir dans ce début de saga, un univers qui ne ressemble à aucun autre, savant et détonnant mélange de nombreux genres littéraires qui s’emboîtent comme par magie. C’est donc avec délectation que je me suis lancée dans Six Feet Under, l’épisode 2.

Un second épisode qui se compose de deux parties distinctes. Dans la première, Lara est gravement blessée et étant donnée la facilité avec laquelle les blessures ont tendance à s’infecter sur Bagne, elle est piégée à l’Hacienda, en convalescence, complétement dépendante à la fois du Capitan, de son lieutenant Renaud, de la jeune favorite de ce dernier, sans parler du médecin. De quoi mettre en rogne la belle au caractère de cochon ! Le fait d’être redevable à qui que ce soit semble être la pire chose qui puisse lui arriver...

C’est un personnage que j’aime beaucoup, justement à cause de son sale caractère. Elle me fait rire, m’attendrit et en même temps je l’admire, c’est une aventurière qui n’a pas froid aux yeux. Dans la seconde partie, Lara est remise – déjà ? – de sa blessure, et part en mission pour le Capitan qui ne trouve pas d’autre idée que de lui adjoindre Renaud. C’est la porte ouverte à de nombreux dialogues plus acides les uns que les autres entre les deux protagonistes, ainsi qu’à des situations pour le moins tendues mais assez drôles.

Mon seul regret finalement, c’est qu’en dehors d’établir clairement les relations à venir entre Lara et Renaud, cette mission n’apporte pas grand-chose au plan d’évasion qui est à la base de cette histoire. En même temps, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, et j’ai beaucoup souri des situations cocasses auxquelles j’assistais. Une fois de plus, cet épisode se lit vraiment très vite, et s’il ne fait pas beaucoup avancer le schmilblick, je l’ai trouvé très agréable à lire. La plume de Cécile Duquenne est… pétillante, je ne trouve pas d’autre mot, et j’ai hâte de pétiller à nouveau en lisant la suite, déjà dans ma PAL !

Note : ★★★★☆
Billet d'origine : eTemporel

Ouvrage paru en 2014 - Lu en format ePub aux éditions Bragelonne - 72 pages
Episode 2 de la saison 1 du cycle Les Foulards Rouges

Vous aimerez aussi...

0 commentaires