Le héros des siècles, de Brandon Sanderson

By mercredi, octobre 08, 2014

Pour mettre fin à la tyrannie, Vin a tué le Seigneur Maître. Mais en essayant de fermer le Puits de l’Ascension, elle a laissé s’échapper une des formes maléfiques de l’Insondable. Depuis, ses Inquisiteurs et les brumes font toujours plus de victimes, tandis que les cendres qui tombent du ciel sont devenues incroyablement lourdes, menaçant d’ensevelir le pays et d’affamer les hommes. Vin et l’empereur Elend Venture espèrent sauver ce qui peut encore l’être. Mais pour cela, ils devront découvrir les derniers secrets du Seigneur Maître : l’ultime cachette d’atium, le plus puissant métal des Fils-des-Brumes, et l’identité du Héros des Siècles.

L'avis de Lysandre

Il y a quelques années, j’ai découvert la plume de Brandon Sanderson à travers l’univers de Fils-des-Brumes, et j’avais littéralement adoré le premier volume de la saga pour son originalité sans pareille. J’ai eu l’occasion de lire le deuxième tome l’an dernier, et j’avoue l’avoir trouvé plus laborieux à lire que son prédécesseur. Malgré l’arrivée de nouveaux personnages intéressants, l’attrait de la découverte s’était en partie étiolé, et le fait qu’une grande partie de l’intrigue soit centrée sur les intrigues politiques et les doutes d’Elend m’avait quelque peu ennuyé.

C’est à l’occasion d’une lecture commune organisée sur l’Imag’In Café que je me suis néanmoins lancé dans le troisième et dernier opus : Le héros des siècles. Très sincèrement, je regrette d’être arrivé au bout de la saga, elle me manquera c’est certain, car malgré quelques longueurs, il faut reconnaître à Brandon Sanderson un immense talent pour la création d’univers originaux et d’intrigues flamboyantes. Dans ce dernier volume, l’auteur soulève un nouveau pan du voile, nous permettant de découvrir un nouvel aspect de son univers : celui des religions, de la mythologie et des légendes.

Alors certains passages sont un peu répétitifs, comme s’il cherchait à bien enfoncer le clou, mais ça reste captivant parce qu’il s’ingénie à réduire à néant la moindre de nos certitudes ! Si vous aviez trouvé les deux tomes précédents compliqués, accrochez-vous parce qu’alors là, on navigue à vue. Et pourtant, on ne pourra qu’admirer la maîtrise de Sanderson à la fois de son univers et de son intrigue. Tout nous sera révélé, et quand je dis tout… ! Cela explique aussi le nombre de pages de ce roman, parce que des choses à expliquer, dans une intrigue aussi complexe, il y en a.

J’ai également apprécié la manière dont l’auteur fait évoluer ses personnages. Que ce soit Vin, Elend, Sazed ou le jeune Spectre, chacun grandit au fil du temps, les certitudes se font doutes, avant que la détermination ne l’emporte. Pour moi, ce roman est une belle conclusion à une formidable saga. Un univers extrêmement riche, une intrigue complexe mais solidement ancrée sur ses bases, des personnages intéressants et attachants… Un œuvre magistrale en fantasy, à côté de laquelle il ne faut pas passer.

Note : ★★★★☆
Billet d'origine : Into the Books

Ouvrage paru en 2011 - Lu en format poche aux éditions Le Livre de Poche - 998 pages
Tome 3 du cycle Fils-des-Brumes

Vous aimerez aussi...

0 commentaires