Loin des cieux, de Beatrix

By lundi, novembre 03, 2014

Le capitaine Phillip "Lock" Lockhart , officier des forces spéciales de l'ISO (Interworld Security Office), est chargé avec son équipe d'enquêter sur la disparition de plusieurs Spartans, des soldats génétiquement modifiés. A l'autre bout de l'espace connu, le transporteur indépendant Jeremy Straszinsky, capitaine du Moonshine Runner, découvre un jeune homme en hibernation dans un appareil déserté. Sans le savoir, les deux hommes et leurs proches vont se trouver mêlés à une intrigue interplanétaire dont le sort de l'humanité pourrait bien dépendre...

L'avis de Kahlan

Paradis XXIV va vous transporter dans un univers à la croisée des genres. Mélange de space opera, de cyberpunk et d’enquête policière, cette histoire, où les humains côtoient les genhum, c'est-à-dire des humains dont le génome a été modifié, est une intrigue interplanétaire autour de la disparition de soldats génétiquement modifiés. Elle aborde des questions d’éthique tout à fait passionnantes qui rappellent un peu la série télévisée suédoise Real Humans : 100% humains.

Le premier point fort de ce web-feuilleton est le style de son auteur, Beatrix. Amatrice de science-fiction depuis ses jeunes années, elle propose ici un univers riche de nombreux détails qui lui donnent de la substance, y compris au niveau des termes utilisés. C’est d’ailleurs tellement bien fait que, la plupart du temps, il n’est même pas utile de se reporter au glossaire, pourtant présent, pour en comprendre le sens. Scènes de vaisseaux spatiaux en phase supraluminique, dockcities créées dans les enceintes des astroports où la criminalité atteint des sommets, gênes de contrebande ou synthéchair… bienvenue dans un monde de high technology original !

L’intrigue en elle-même, politique et militaire à la fois, amène le lecteur à réfléchir sur ces « sous-humains », créés par l’homme dans un but purement utilitaire, et finalement rejetés. Les personnages principaux constituent un panel représentatif de ces deux « races » : genhums ou humains, parfois équipés d’un implant permettant au cerveau de manipuler directement les données informatiques, tous sont attachants et dotés d’une personnalité qui leur est propre. Bien qu’ils paraissent assez nombreux à première vue, on apprend très vite à les identifier, les connaître et les apprécier.

Finalement, le seul bémol que je soulèverais concerne le format et pas son contenu. Paradis XXIV est publié sur un mini-site dédié, chapitre par chapitre. Il est possible de le lire en ligne, ou de le télécharger au format PDF ou EPUB. Le premier tome est d’ores et déjà entièrement disponible, mais il ne comporte que 15 chapitres assez courts, et quelle frustration d’arriver au bout ! Moi qui suis coutumière de ce qu’on appelle des « pavés », j’aurais aimé obtenir davantage de réponses dans cette première partie avant d'en voir le bout. Heureusement, les cinq premiers chapitres du tome 2 sont également à disposition pour étancher un peu plus ma curiosité !

En définitive, une bien belle découverte quand même. Un univers intéressant et bien construit, une intrigue mystérieuse, des personnages attachants, et une plume légère et fluide pour nous conter tout ça. Que demande le peuple ? Mais que vous lisiez, bien sûr !

Note : ★★★★☆
Billet d'origine : eTemporel

Ouvrage paru en 2012 - Lu sur L'Allée des Conteurs - 15 chapitres
Tome 1 du cycle Paradis XXIV

Vous aimerez aussi...

0 commentaires