Nihal de la Terre du Vent, de Licia Troisi

By mardi, janvier 20, 2015

Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets, tout la distingue des autres habitants du Monde Émergé. Fille d'un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons. Mais la nuit, des voix plaintives et des images de mort hantent l'esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit La Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L'heure du véritable combat a sonné. Nihal doit devenir une vraie guerrière et défendre la paix, à tout prix. Ses seuls alliés : Sennar, le jeune magicien, et une infaillible épée de cristal noir.

L'avis de Kahlan

Nihal de la Terre du Vent est le premier tome d'une trilogie de fantasy italienne, destinée à la jeunesse et intitulée Chroniques du Monde Émergé, de Licia Troisi. Un 1er tome qui aurait pu être passionnant, si seulement son auteur avait su éviter les écueils de la littérature jeunesse. On y suit Nihal, une jeune fille obnubilée par son ambition de devenir guerrière, et à qui la guerre va permettre de réaliser son vœu le plus cher. Mais à quel prix !

De manière très classique en fantasy, et c'est encore plus vrai en fantasy jeunesse, ce roman est une quête initiatique. L'action se déroule dans un univers vaste et en apparence assez bien construit, mais malheureusement on en apprend trop peu pour corroborer cette impression première, et c'est bien dommage. Lorsque l'histoire débute, la guerre contre le Tyran est déjà commencée, on ne sait pas bien depuis quand ni pourquoi précisément, mais c'est un fait établi. Tout comme celui qui veut que le pouvoir décisionnaire soit aux mains des mages dans le Monde Émergé, et pas dans celles des rois et des reines de chacune des différentes terres. Il y a comme ça pas mal de choses qu'on nous demande d'admettre telles quelles, et si ça n'a pas fait tiquer mon fils de 12 ans une seule seconde, en tant qu'adulte, j'attendais davantage de détails sur le pourquoi du comment.

Mais revenons-en à Nihal, cette jeune demi-elfe qui veut devenir guerrière. Au premier abord, elle est juste insupportable ! Têtue, capricieuse et orgueilleuse, dotée d'une haute opinion d'elle-même, elle n'en fait qu'à sa tête au mépris du danger, tant pour elle que pour les autres. Une véritable peste ! On a juste envie de lui taper dessus pour faire rentrer un peu de plomb dans sa petite tête. Mais là où Licia Troisi fait très fort, c'est dans le sort qu'elle lui réserve. On assiste à une lente descente aux enfers de la demoiselle, au cours de laquelle elle devra apprendre l'humilité, et partir en quête d'une motivation valable à ses pulsions sanguinaires. En chemin, on fait la connaissance de personnages secondaires nettement plus attachants, de Sennar, le magicien et patient ami, à Ido, gnome chevalier du dragon taciturne, en passant par Eleusi et son fils Jona qui sauront offrir une seconde famille à Nihal.

Le récit alterne donc des passages pleins d'action et de batailles, et des scènes plus introspectives où Nihal s'interroge, tant sur ses origines que sur ses décisions qui semblent toutes plus mauvaises les unes que les autres. Elle apprend, et c'est bien là le plus important, me direz-vous, même si c'est au dépend de nos nerfs, parce qu'elle a la tête dure, la demoiselle ! Elle est vraiment au cœur de l'intrigue qui tourne entièrement autour d'elle et de son apprentissage, et là encore, j'aurais apprécié une autre finalité. Une histoire qui plaira sans le moindre doute au public pour lequel elle a été écrite, c'est à dire un lectorat assez jeune, mais qui laissera, j'en ai peur, une bonne partie des autres, les « grands », sur le bord de la route. Peut-être que le second tome, qui suit davantage Sennar dans sa quête du Monde Submergé, saura m'intéresser davantage. Cela reste à voir...

Note : ★★★☆☆
Billet d'origine : eTemporel

Ouvrage paru en 2011 - Lu en format poche aux éditions Pocket - 495 pages
Tome 1 du cycle Chroniques du Monde Émergé 

Vous aimerez aussi...

0 commentaires