Conception, de Chase Novak

By samedi, février 14, 2015

Conception

Alex et Leslie Twisden mènent une vie radieuse : jobs en or, luxueux hôtel particulier en plein Manhattan et mariage passionnel. Ce qui leur manque en revanche, c'est un enfant, et après l'échec d'innombrables traitements, leur désir de progéniture vire à l'obsession. Dans une dernière tentative désespérée, le couple se rend en Slovénie afin d'essayer une procédure médicale très particulière. Et là, c'est le miracle... Dix ans plus tard, couvés et dorlotés mais vivant dans une maison habitée par les secrets, les jumeaux Alice et Adam se retrouvent chaque soir enfermés dans leur chambre, tandis que des bruits de plus en plus perturbants proviennent de celle de leurs parents. Un jour, ils décident de chercher à comprendre la vraie nature de ceux qui les élèvent. Leur découverte aura de quoi les épouvanter...

Ouvrage paru en 2015 - Lu en format poche aux éditions Le Livre de Poche - 472 pages


L'avis de Kahlan

Sombrement drôle… Telle est l’expression que Stephen King aurait utilisée pour décrire ce roman. Je n’ai jamais su s’il fallait vraiment se fier à ces fameuses citations d’auteurs reconnus qui ornent les couvertures de certains romans, mais celle-ci est particulièrement bien trouvée ! Conception est un premier roman jubilatoire, un thriller horrifique où l’horreur nous est contée avec une espèce d’humour grinçant qui fait tout son charme.

Je ne savais pas bien à quoi m’attendre en ouvrant ce roman. C’est l’une des premières parutions de la nouvelle collection Préludes du Livre de Poche, une jolie découverte. Chase Novak est un ancien journaliste qui a enseigné dans plusieurs universités américaines, et Conception est sa première production en tant qu’auteur. C’est l’histoire d’un couple qui peine à concevoir un enfant, et qui trouve la solution à son problème en Slovénie, auprès d’un médecin plus que douteux. Il leur injecte à tous deux un sérum sensé les revitaliser, et ça marche ! Madame tombe très vite enceinte de jumeaux, c’est merveilleux. Sauf que « revitaliser » n’est pas tout à fait le mot exact, le sérum les a… transformés. Et lorsqu’on retrouve la petite famille dix ans plus tard, elle est au bord de l’implosion.

Ce que j’ai préféré dans ce livre, c’est le ton sur lequel l’auteur nous raconte son histoire. La situation n’est pas à proprement parler drôle, elle est même carrément horrible, mais à l’extrême limite, certaines situations, certaines réflexions des différents protagonistes, prêtent cependant à sourire. La transformation des parents, tant physique que mentale, leur déchéance annoncée, est particulièrement bien décrite, et on comprend très vite ce que contenait le fameux sérum du charlatan slovène. La terreur des jumeaux, l’incompréhension de l’entourage de la famille, tout sonne juste et on sent bien le véritable plaisir qu’a pris Chase Novak à rédiger son récit, repoussant sans cesse les limites, sacrifiant ceux qui doivent l’être pour crédibiliser son histoire.

Les jumeaux sont extrêmement attachants, et les difficultés de leur mère, qui s’évertue à lutter contre son instinct, m’ont beaucoup touchée. J’ai moins accroché sur Alex, le père, mais il tient son rôle à la perfection. Michael, le gentil professeur, fait pâle figure au milieu de tout ça, mais il est sympa disons, même s’il ne restera sans doute pas dans les mémoires. En revanche, le Dr Kis est extraordinaire : il représente le parfait cliché du scientifique de l’Est tel qu’on se l’imagine à l’époque de la guerre froide, froid, sans pitié, convaincu du bien-fondé de ce qu’il fait, et résolument aveugle aux effets secondaires. Jubilatoire !

Une petite pépite comme j’aime en découvrir, brillante et inattendue. Un roman jouissif, à la fois horrifique et drôle, que l’on dévore comme un ogre les petits enfants. Une très belle découverte pour laquelle je remercie vivement Babelio et les éditions Le Livre de Poche.

Note : ★★★★☆
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

0 commentaires