The book of Ivy, de Amy Engel

By lundi, avril 20, 2015

The Book of Ivy, tome 1

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu. Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche… Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Ouvrage paru en 2015 - Lu en format broché aux éditions Lumen - 342 pages
Tome 1 du cycle The Book of Ivy


L'avis de Kahlan

On m’a récemment fait remarquer qu’en ce moment, j’enchaînais les ouvrages des éditions Lumen, et c’est un fait, j’ai beaucoup apprécié les deux tomes de la saga Dualed, d’Elsie Chapman ou encore, plus récemment, le premier opus du Secret de l’inventeur, d’Andrea Cremer. Babelio me donne aujourd’hui l’occasion, grâce à sa dernière masse critique, de découvrir le fameux The book of Ivy, d’Amy Engel, qui secoue actuellement la blogosphère comme un prunier, en littérature jeunes adultes. Et comme les dystopies sont à la mode, figurez-vous que ç’en est une !

La recette est bien connue, peut-être un petit peu trop : un univers post-guerre nucléaire, une société très directive où plusieurs factions s’opposent, deux en l’occurrence, des mariages arrangés, une héroïne adolescente, de la romance forcément… Le style de l’auteur est agréable et la sauce prend assez bien, mais il m’a manqué un certain nombre de choses pour apprécier pleinement cette lecture. Des détails sur le contexte pour commencer, et c’est malheureusement une remarque que je me fais régulièrement sur les dystopies jeunes adultes. J’aurais aimé en apprendre plus sur les origines de cette guerre nucléaire, sur la manière dont les quelques dix mille habitants de Westfall ont survécu et remodelé leur société, sur les raisons de la mise en place de cette barrière qui entoure la cité. Mais il n’y a pas que ça.

On nous présente ce roman comme le cruel dilemme d’une jeune épousée qui doit tuer son mari pour satisfaire aux ordres de sa famille et aux besoins de la révolution. Et effectivement, tous deux conditionnés dès leur plus jeune âge à obéir aux ordres de leurs pères respectifs, les jeunes mariés ont une vie toute tracée. Mais tout le récit tourne autour de cette union vouée à l’échec avant même d’avoir été prononcée, autour de ces adolescents qui apprennent peu à peu à se connaître et finissent par tomber amoureux, évidemment ! Qu’en est-il de l’organisation du meurtre lui-même, de cette fameuse révolution sensée se mettre en place pour le bien de la communauté ? Tout cela n’est que prétexte à une romance entre ados, finalement, et le dénouement n’a pas grand-chose de si surprenant...

Attention, c’est une lecture que j’ai malgré tout appréciée, ne me faîtes pas dire ce que je n’ai pas dit ! De par les thèmes qu’elle aborde : un modèle de société bien différent du nôtre où l’intérêt commun prime sur l’individualisme, l’importance du libre-arbitre, la possibilité de reconsidérer les vérités établies… Les deux personnages principaux sont terriblement attachants et on s’immerge très facilement dans leur histoire. Malgré tous ses petits défauts, l’intrigue est intéressante et j’ai envie de connaître la suite, en espérant y découvrir plus avant l’univers d’Amy Engel. En espérant aussi que l’intrigue, passionnante au demeurant, prenne enfin le pas sur l’histoire d’amour entre Ivy et Bishop. A découvrir.

Note : ★★★☆☆
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

2 commentaires

  1. je viens tout juste de la commencer, j'esperse qu'il me plaira ! ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je te le souhaite, Clem' ! Bonne lecture.

    RépondreSupprimer