Jours étranges, de Chris Mallory

By samedi, mai 23, 2015

Jours étranges

Il ne se passe jamais rien à Walnut Lake, petit bled sans histoire, au beau milieu des champs de mais, écrasé par la chaleur moite de l'été. Michael Preston, journaliste au Clarion, habitué des concours de confitures et autres histoires palpitantes, ne peut donc que se réjouir lorsqu'une météorite s'écrase derrière la ferme des Anderson. Enfin un sujet digne de ce nom ! Mais son enthousiasme se transforme vite en inquiétude. Les habitants de Walnut Lake sont soudain sujets à d'étranges rêves qui les poussent au bord de la folie collective…

Ouvrage paru en 2015 - Lu au format ePub aux éditions du 38 - 46 pages


L'avis de Kahlan

La nouvelle est un genre littéraire à part entière, un genre qu'il m'est assurément difficile d'apprécier, moi qui suis habituée aux pavés, aux sagas de fantasy au long cours. Pourtant, depuis quelques mois, je m'y intéresse de plus près, essentiellement parce qu'elles ont la capacité de se glisser discrètement sur mon smartphone, pour être lues à n'importe quelle occasion : file d'attente, déplacement, pause déjeuner, etc. … Cette semaine, c'est Sylvie, des éditions du 38, qui m'a proposé de découvrir un texte de Chris Mallory, amateur éclairé de science-fiction, informaticien strasbourgeois qui consacre désormais ses journées à l'écriture. Cela s'intitule Jours étranges, et comme on pouvait s'y attendre, c'est... de la science-fiction !

Le récit met en scène Michael, journaliste d'une petite ville qui couvre, pour une fois, un événement pour le moins inattendu : la tombée d'une météorite dans un champ de maïs à proximité d'une ferme. Après s'être rendu sur place pour observer et photographier la bête, le voilà confronté à d'affreux cauchemars où il se voit fuir dans les galeries d'une ancienne mine désaffectée, poursuivi par des insectes géants. Et il réalise rapidement que toute la ville est atteinte du même mal. Bon, vous allez me dire que des histoires comme ça, il en existe des dizaines et que vous sentez venir le dénouement à des kilomètres. Peut-être, il n'empêche que ce petit texte est plaisant à lire.

Parce que le style de Chris Mallory est bien sympathique. Pas de terme de science-fiction compliqué, juste une histoire à suspens fluide et un trio de personnages attachants, un texte agréable qui vous sort du quotidien l'espace de quelques minutes. Je craignais cette histoire d'insectes, moi qui ai tendance à être complètement phobique à leur sujet, mais l'auteur suggère très habilement plus qu'il ne décrit. J'avoue aussi avoir eu grand peur, en approchant de la fin, les choses prenaient une tournure un peu trop « facile » à mon goût, mais c'était pour mieux me surprendre et Chris Mallory a su donner à sa nouvelle une chute digne de ce nom.

Si vous êtes à la recherche d'une lecture courte, distrayante et efficace, très adaptée à l'édition numérique et donc pratique, n'hésitez pas, Jours étranges remplira parfaitement son office !

Note : ★★★☆☆
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

0 commentaires