Le cas Howard, tome 1, de Jewel

By mardi, juin 23, 2015

Le cas Howard, tome 1

Cassie Howard, une jeune américaine de dix-sept ans, possède l’étrange capacité de voyager dans des mondes parallèles en transférant son esprit dans le corps de ses doubles. A cause de ce don, elle passe son temps dans un centre de recherches sur la vie dans l’univers appelé l’Unité Altaïr. Elle aide ainsi des scientifiques à découvrir d’autres mondes. Lorsque l’une des expériences à laquelle Cassie est soumise tourne mal, elle apprend que son pouvoir est utilisé à des fins destructrices par de terrifiants immortels. Soutenue par son grand frère et par son père adoptif, Cassie devra se battre pour tenter d’y mettre un terme.

Ouvrage paru en 2015 - Lu sur L'Allée des Conteurs - 21 chapitres
Tome 1 du cycle Le cas Howard


L'avis de Kahlan

Je suis toujours épatée de constater l’ampleur de l’imagination de mes amis conteurs de l’Allée des Conteurs. C’est de Jewel que j’ai envie de vous parler aujourd’hui, et de sa passion pour les mondes parallèles. En effet sa fiction, intitulée Le cas Howard du nom de son héroïne, est un récit de science-fiction qui nous emmène à la rencontre de Cassie, une jeune fille dotée de l’étrange pouvoir de voyager entre les mondes, en transférant son esprit dans la conscience de doubles de sa petite personne qui évoluent dans lesdits mondes. Se croyant au service de la recherche, elle va bien vite se rendre compte qu’elle est complètement manipulée au sein d’une guerre que l’espèce humaine livre sans même s’en rendre compte.

Le synopsis est terriblement intrigant, et les créatures imaginées par l’auteure extrêmement curieuses. Ces Chrysalides tout de blanc vêtues, qui redonnent vie à nos chers disparus en utilisant des Dusts pour prendre possession de leur esprit et de leur corps, m’ont juste fascinée. Cette fiction est l’occasion pour Jewel d’aborder des thèmes très divers, qui vont des expériences scientifiques sur cobayes humains à l’importance de se méfier des apparences, en passant par l'anéantissement de l'espèce humaine. Le récit alterne les points de vue, celui de Cassie d’abord, puis ceux de son frère, de son père adoptif, et d’autres personnages qui prennent une place importante dans l’intrigue. Cela dynamise le récit, d’autant que chacun de ces individus a un vécu qui lui est propre et qui a forgé son caractère.

Le style est fluide et agréable, mais l’intrigue d’une complexité inattendue, et c’est le principal reproche que je pourrais lui faire. En effet, le texte est construit de telle manière que l’on revient souvent en arrière pour adopter le point de vue de l’un ou l’autre personnage. Couplez ceci à différents voyages entre les mondes et parfois dans le temps, et il arrive qu’on ne sache plus très bien où l’on est ni surtout quand on est. Même si l’explication finit toujours par venir, c'est un peu confus, et le lecteur est parfois un peu perdu, mais je crois savoir que Jewel travaille activement à clarifier tout ça. En revanche, si la technologie a une place importante dans l’histoire, de part son genre même, elle ne nécessite aucune connaissance particulière pour être intégrée. L’auteure a su rendre les choses très abordables, et malgré la richesse de son imaginaire, on visualise très bien.

C’est donc avec grand plaisir que j’ai lu ce premier tome, soit l'équivalent de 21 chapitres. L’univers est riche, et je suis extrêmement curieuse des Chrysalides et de leur monde, j’espère très fort en apprendre plus dans la suite. Les personnages sont attachants, et en dehors de ce petit défaut d’ordre chronologique mentionné plus haut, c’est une fiction bien sympathique. Lancez-vous, et n’hésitez pas à faire vos retours à Jewel sur son mini-site de l'Allée des Conteurs, c’est vital pour un jeune auteur.

Note : ★★★☆☆
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

0 commentaires