La voie des rois #1, de Brandon Sanderson

By dimanche, juillet 05, 2015

Les archives de Roshar, tome 1 : La voie des rois, 1ère partie

Roshar, monde de pierres et de tempêtes. Des siècles ont passé depuis la chute des Chevaliers Radieux, mais leurs avatars, des épées et des armures mystiques qui transforment des hommes ordinaires en guerriers invincibles, sont toujours là. Pour elles, les hommes s’entre-déchirent. Dans le paysage dévasté des Plaines Brisées, Kaladin, enrôlé de force, lutte dans une guerre insensée qui dure depuis dix ans, où plusieurs armées combattent séparément un unique ennemi. Dalinar Kholin, chef de l’une de ces armées, est fasciné par un texte ancien appelé La Voie des Rois. Hanté par des visions des temps anciens, il commence à douter de sa santé mentale. De l’autre côté de l’océan, la jeune et ambivalente Shallan apprend la magie, et découvre certains secrets des Chevaliers Radieux…

Ouvrage paru en 2015 - Lu en format poche aux éditions Le livre de poche - 757 pages
Tome 1.1 du cycle Les archives de Roshar


L'avis de Kahlan

Qui a déjà lu un roman de Brandon Sanderson sait que, ce faisant, il s'aventure dans un univers riche et complexe, doté de nombreux peuples aux us et coutumes très aboutis, de créatures et de décors fabuleux, de légendes et de magies originales, et de personnages qui sonnent juste. Les archives de Roshar, projet qui mûrit depuis vingt ans dans la tête de l'auteur, ne déroge pas à la règle, vous pouvez en être sûrs. Stephen King a toujours présenté La tour sombre comme étant l’œuvre de sa vie. Et bien je crois que la présente saga, qui débute avec la première partie de La voie des rois, est l'équivalent pour Brandon Sanderson.

Le récit s'attache à trois personnages : Shallan, Kaladin et Dalinar. La première est une jeune fille un peu réservée mais surtout impulsive, intelligente et dotée d'un don pour le dessin. Elle poursuit Jasnah Kolhin, sœur du roi, afin de se faire accepter comme pupille par cette éminente érudite considérée comme une hérétique par les plus hautes instances religieuses. Elle poursuit également un autre but, moins avouable, que j'éviterai de vous révéler ici. Kaladin quant à lui est un guerrier brisé. Trahi par son seigneur, il se retrouve esclave, puis « homme de pont ». On pourrait parler de chair à canon s'il y avait des canons, l'idée est la même. Il est bien près de sombrer dans le désespoir, et il le ferait sans doute s'il n'y avait Syl, une charmante sprène des vents un peu particulière...

Enfin, il y a Dalinar, oncle du roi, commandant en chef de l'une des dix armées, guerrier respecté, en pleine crise existentielle depuis la mort de son frère et la découverte d'un ancien livre intitulé La voie des rois. A chaque tempête majeure, il est assailli de visions qui remettent en cause toutes ses certitudes. Ces trois destins, bien qu'ils ne s'entremêlent pas encore dans cette première partie, sont étroitement liés, on le devine facilement. Roshar est une terre étrange, balayée de tempêtes et de vents violents, et où tous, hommes, animaux et plantes, ont dû s'adapter à des conditions climatiques exceptionnellement dures. Comme si cela ne suffisait pas, la guerre fait rage depuis près de six ans, entre les Parshendis et les Aléthis qui veulent venger la mort de leur roi.

L'intrigue est riche, complexe, on retrouve des thèmes chers à l'auteur et déjà abordés dans la saga Fils-des-Brumes : il est question de politique, de religion, et de magie bien sûr. Parlons-en justement ! Elle se manifeste sous plusieurs formes : les Marchevents, un ancien ordre de Chevaliers Radieux, utilisaient la fulgiflamme pour faire de la fluctomancie, une magie basée sur les attaches et la gravitation ; il y a aussi les fabriaux, des associations de gemmes d'après ce que j'ai compris, eux aussi nourris par la fulgiflamme, et utilisés par les Spiricantes pour créer des choses à partir d'autres choses. Et puis tellement d'éléments mystérieux : les lames et les cuirasses d'éclat, les sprènes, l'armure des Parshendis qui semble leur pousser directement sur le corps, la disparition soudaine des Chevaliers Radieux...

Comment ne pas se laisser totalement immerger dans pareil univers ? Ça a été un véritable coup de cœur pour moi, pour lequel je ne saurais trop remercier les éditions Le Livre de Poche qui m'ont permis de le découvrir. Un excellent moment de lecture qui nous plonge dans une histoire prenante et efficace, un récit épique dans un univers passionnant à découvrir. Les personnages sont attachants et travaillés, la plume captivante. Ajoutez à cela que l'édition proposée ici est enrichie de fabuleuses illustrations de Isaac Stewart et Ben McSweeney, vous serez conquis ! Courrez-y !

Note : ♥♥♥♥♥
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

0 commentaires