Phobos, de Victor Dixen

By dimanche, août 16, 2015

Phobos, tome 1

Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Ouvrage paru en 2015 - Lu en format broché aux éditions Robert Laffont - 433 pages
Episode 1 du cycle Phobos


L'avis de Kahlan

Je commence à bien connaître les différents univers de Victor Dixen, il fait systématiquement mouche avec moi et chaque annonce de nouvelle parution m’enthousiasme. Certains diront que c’est de la littérature pour ados. Je leur répondrai que si toutes les œuvres de littérature jeunesse étaient si bien construites et abordaient des thèmes si actuels aussi bien, je ne lirais plus que ça, et avec quel plaisir ! Car Victor est un auteur qui sait se renouveler. Nous quittons ici l’univers des contes qui lui est cher pour voyager dans l’espace en direction de Mars, avides spectateurs d’une télé-réalité dont les dessous nous réservent quelques surprises.

Léonor est une jeune orpheline abandonnée dans une poubelle lorsqu’elle était toute petite. Elle vit une vie extrêmement modeste, travaillant dans une usine de fabrication de nourriture pour animaux. Jusqu’à ce qu’elle pose sa candidature pour participer à une émission de téléréalité un peu particulière, et qu’elle soit acceptée. Particulière dans le sens où il s’agit d’un aller simple vers Mars, en compagnie de onze autres participants désireux tout comme elle de commencer une nouvelle vie sur la planète rouge. Les candidats auront donc quelques mois à peine pour faire connaissance au cours de courtes séances de speed-dating, apprendre à s’aimer et une fois arrivés, se marier et faire des enfants pour coloniser le nouveau monde !

J’entends d’ici les détracteurs de ce genre de shows, dont je fais systématiquement partie : n’en a-t-on pas assez à la télévision sans encore aller écrire des livres là-dessus ? En effet… Sauf que ça n’a rien à voir, justement parce que Victor Dixen nous montre les travers de ces émissions, la manière dont les candidats, tout comme les spectateurs d’ailleurs, sont manipulés du début à la fin, les histoires de gros sous qu’il y a derrière tout ça. Les douze participants ont été sélectionnés non pas pour leurs capacités à intégrer rapidement les notions indispensables à un voyage dans l’espace, mais pour les secrets qu’ils dissimulent, leur part d’ombre propre à déclencher le scandale. On suit plus particulièrement Léonor, mais tous ont une faille dont ils n’ont pas parlé aux autres.

En parallèle du voyage vers Mars, on assiste au montage sur Terre, où se nouent toutes les intrigues, jusqu’à la plus atroce, celle qui consiste à orchestrer la mort des candidats, en accentuant l’aspect dramatique de la chose, pour en tirer un maximum de profit. Phobos est un véritable thriller spatial, au dénouement terriblement frustrant ! Le second volume de ce diptyque est annoncé pour le mois de Novembre, l’attente ne sera donc pas trop trop longue et c’est tant mieux, parce ce que j’ai bien hâte de lire la suite. Un énorme merci à Victor qui me l’a si gentiment proposé, ainsi qu’aux éditions Robert Laffont pour avoir gracieusement joué le jeu.

Note : ★★★★★
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

0 commentaires