Phobos, de Victor Dixen

By mardi, octobre 06, 2015

Phobos, tome 1

Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Ouvrage paru en 2015 - Lu en format broché aux éditions Robert Laffont - 433 pages
Tome 1 du cycle Phobos


L'avis d'Aristide

Phobos est la petite bombe pour ados du moment. Pour ados, mais pas que, parce j’ai beau être moi-même mère d’un ado, j’ai beaucoup aimé cette histoire. Certains diront que je ne suis peut-être pas très objective, Victor Dixen étant l’un de mes auteurs préférés, mais je ne crois pas faire preuve de complaisance. Cette histoire est vraiment originale et bien fichue, tous les ingrédients sont réunis pour ça : une intrigue haletante, une héroïne attachante et des questions intéressantes à soulever quand on voit le nombre de télé-réalités qui fleurissent sur nos petits écrans.

Si vous suivez un tant soit peu l’actualité scientifique, vous ne pouvez pas être passé à côté : il est beaucoup question de Mars, depuis quelques temps. C’est le nouvel objectif spatial de l’humanité, et la planète rouge fait beaucoup parler d’elle. C’est le contexte qu’a choisi Victor Dixen pour son roman, une douzaine d’adolescents étant envoyés la coloniser. Mais s’arrêter là serait beaucoup trop simple, il a fait du voyage une télé-réalité. Une télé-réalité pour ados avec des ados, ouais, bof... J’entends ceux du fond qui ronchonnent déjà. L’intérêt, c’est quand même qu’on a la vision des participants, mais aussi celle des organisateurs, avec toutes leurs magouilles, toutes leurs combines pour manipuler tout ce petit monde. Et l’histoire prend alors une toute autre dimension.

Les personnages ont tous leurs particularités, et pour corser les choses, la production ne les a bien évidemment pas choisis sans raison, ils ont tous un secret plus ou moins avouables. J’ai généralement du mal avec les héroïnes de littérature jeunes adultes, qui ont tendance à me taper sur les nerfs. Mais ça n’a pas été le cas avec Léonor, ses failles la rendent terriblement attachante. On sent bien qu’elle essaie de s’assumer, mais que ses fêlures la rattrapent. Mon regret finalement, c’est qu’on suit assez peu les garçons dans ce premier tome, l’auteur n’adopte pas vraiment leur point de vue et c’est un peu dommage. Peut-être dans la suite, prévue pour le mois de novembre ? C’est proche et en même temps lointain, car l’auteur nous abandonne sur un atroce cliffhanger !

Un vrai coup de cœur donc ! On rentre très vite dans l’histoire et on ne s’ennuie pas une seule seconde, le récit est riche et nous tient en haleine. L’univers est résolument moderne, les personnages attachants, en particulier Léonor, et le petit côté thriller spatial fonctionne parfaitement bien. Vivement la suite, voilà c’que j’en dis !

Note : ★★★★★
Billet d'origine : Les Fabuleuses Aventures d'Aristide Pilgrim

Vous aimerez aussi...

0 commentaires