Première lumière, de Scott Nicholson

By jeudi, novembre 12, 2015

L'après, préquelle : Première lumière

Lorsque des scientifiques de la NASA détectent une intense activité solaire, nul ne prête attention aux avertissements. Bientôt, les communications défaillent, le courant disparaît, et l'infrastructure technologique du monde s'effondre. Mais la radiation solaire a également infligé une modification imprévisible – une perturbation dans les impulsions du cerveau humain. Les gens meurent par milliards. Et ce sont peut-être eux les chanceux…

Ouvrage paru en 2014 - Lu au format ePub aux éditions H. C. Books - 59 pages
Préquelle du cycle L'après


L'avis de Kahlan

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle petite chronique d’une novella de Scott Nicholson, une préquelle à sa saga « zombiesque » intitulée L’après. C’est une série post-apocalyptique dans laquelle on suit un petit groupe de survivants au sein d’une humanité décimée par les effets dévastateurs d’une éruption solaire. Pour ceux qui n’en aurait jamais entendu parler, il s’agit en gros d’une éruption de matière ionisée – comprenez électriquement chargée – à la surface du soleil, provoquée par une accumulation d’énergie magnétique. Elles peuvent avoir de graves incidences sur nos systèmes technologiques, notamment les réseaux électriques.

Dans Première lumière, on assiste à l’une des plus grandes éruptions solaires jamais enregistrées, et les dégâts qu’elle cause sont inestimables. Il ne s’agit pas seulement des installations électriques, qui finissent par rendre complètement l’âme, mais aussi des hommes. Car si certains d’entre eux tombent brusquement foudroyés, d’autres subissent une transformation en machines à tuer... leurs congénères ! On les appelle les « Flashés ». J’ai trouvé que c’était un point de départ original, assez différent des habituels virus qui président généralement à ce genre d’histoire. La suite est plus attendue, plus conventionnelle pour les habitués du genre. Quelques survivants vont s’éveiller au matin dans ce nouveau monde, et devoir tout mettre en œuvre pour sauver leur peau.

Alors bien sûr, ce n’est pas de la grande littérature, le style de Scott Nicholson n’est pas spécialement recherché, mais il est plaisant à lire. On suit ici plusieurs personnages, dont certains vont trouver la mort dès la fin de cette nouvelle. Pas Rachel. Je ne spoile rien puisque d’après ce que j’ai compris, Rachel Wheeler est l’héroïne de la saga. Elle va chercher à rejoindre son grand-père, un illuminé survivaliste qui se prépare à la fin du monde depuis des années, au cœur des montagnes, près de la borne 291. Mais dans cette nouvelle, elle est confrontée aux premiers effets de l’éruption et elle a l’impression d’halluciner, elle a bien du mal à croire ce qu’elle voit. J’ai envie de dire que c’est une entrée en matière réussie, qui donne envie de commencer la saga elle-même.

Comment vont s’organiser les survivants ? Quelles sont leurs chances de survie ? Beaucoup de questions sont soulevées ici, en particulier sur les Flashés, dont on a envie de comprendre ce qui leur arrive réellement, et pour quelle raison certains d’entre eux ne se sont pas relevés. Difficile de préjuger de ce que sera ou ne sera pas la série, mais une chose est sûre, en digne fan de The Walking Dead, j’ai envie de la lire.

Note : ★★★★☆
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

0 commentaires