Un plan sans faille, de Catherine Loiseau

By mercredi, décembre 16, 2015

La Ligue des Ténèbres, saison 1, épisode 2 : Un plan sans faille

Samantha vit maintenant chez le professeur Nutter et l’aide à tenir sa boutique. Mais la routine n’a pas le temps de s’installer, car son frère et lady Astley préparent quelque chose. La Ligue des Ténèbres a en effet concocté un plan sans faille : conquérir le trône d’Angleterre grâce à une couronne de contrôle mental.

Ouvrage paru en 2015 - Lu en format numérique aux éditions Ulthar - 29 pages
Saison 1, épisode 2 du cycle La Ligue des Ténèbres


L'avis de Kahlan

Nous approchons inexorablement de la fin de l’année, et donc de la clôture des challenges littéraires de 2015. Afin de satisfaire au défi que je m’étais moi-même lancée en janvier de lire et chroniquer au moins 50 ouvrages cette année, bandes-dessinées et mangas exclus, on se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle petite chronique ! Et c’est du second épisode de La ligue des ténèbres, de Catherine Loiseau, qu’il sera question ici, épisode que j’avais eu la chance de remporter en participant à un concours sur un autre blog littéraire.

Si j’avais été emballée par le premier épisode, je dois avouer qu’Un plan sans faille m’a laissée sur ma faim, et ce pour plusieurs raisons. La première tient essentiellement à la longueur de ce chapitre, qui occupe à nouveau moins d’une trentaine de pages. Habituée des feuilletons littéraires numériques, en particulier ceux de la collection Snark des éditions Bragelonne, j’apprécie ces textes courts et dynamiques où l’aventure a certes généralement la part belle, mais dont les auteurs s’appliquent à ne surtout pas négliger la profondeur, tant dans les descriptions de leur univers que dans l’aboutissement de leurs personnages.

Ici malheureusement, les choses sonnent un peu creux. Les événements s’enchaînent à toute vitesse, parfois au mépris d’une certaine cohérence, et surtout de l’atmosphère si particulière qui planait sur le premier épisode et que j’aurais tellement aimé retrouver. Samantha, l’héroïne, est extrêmement critique envers les projets de son frère Thomas, de la manipulatrice Lady Astley et du professeur Nutter. Elle n’hésite pourtant pas à se joindre à leurs combines sous prétexte de les surveiller. Comment est-elle passée d’un état d’esprit à l’autre ? Et d’où leur est brusquement venue cette idée de vouloir conquérir le monde, rien de moins ?

On ne sait pas, et le résultat immédiat, c’est qu’on n’y croit pas une minute ! Pas plus, d’ailleurs, qu’à cette histoire de « couronne de contrôle mental » à déposer sur la tête de la Reine d’Angleterre... Sont-ils vraiment aussi naïfs pour espérer approcher la Reine si facilement ? Tout cela manque cruellement de consistance, les situations se succèdent beaucoup trop vite et le lecteur peine à s’immerger à la fois dans l’histoire et dans l’univers. Je me suis surprise à lire machinalement, sans émotion aucune, et c’est bien dommage car j’avais réellement apprécié Le savant, le voleur et l’arnaqueuse.

A l’heure où je me suis engagée à chroniquer l’intégralité de la première saison pour Livraddict, je m’interroge. Et j’espère vraiment que le fait d’enchaîner les épisodes va me permettre de me sentir un peu plus concernée par le devenir de nos héros, sans quoi cette lecture risque de s’avérer bien longue. Une cruelle déception.

Note : ★★☆☆☆
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

0 commentaires