L'avatar, de Jacqueline Carey

By mardi, janvier 19, 2016

Kushiel, tome 3 : L'avatar

La marque de Kushiel dans l'oeil de Phèdre nô Delaunay fait d'elle une élue, et lui vaut d'éprouver à jamais le plaisir dans la souffrance. Sur son chemin semé de dangers, elle peut compter sur le moine guerrier Joscelin. Bien que la nature de Phèdre soit une source perpétuelle de tourments pour eux deux, Joscelin lui demeure indéfectiblement fidèle. Jamais il n'a trahi son serment: protéger et servir. Mais le destin lui réserve une ultime épreuve. En effet, Phèdre n'a jamais oublié Hyacinthe, son ami d'enfance et, depuis dix ans, elle cherche en vain la clé qui le libérerait de son asservissement éternel. Car Hyacinthe a conclu un pacte avec les dieux pour se sacrifier à la place de son amie et sauver sa patrie. Aussi Phèdre saisit-elle la dernière chance qui lui est donnée de le sauver. Cette quête la conduira au bout du monde, par-delà des royaumes où règne la folie, à la merci de seigneurs de guerre déments et cruels, et face à un pouvoir si immense et terrifiant que personne n'ose en prononcer le nom...

Ouvrage paru en 2010 - Lu en format papier aux éditions Bragelonne - 784 pages
Tome 3 du cycle Kushiel


L'avis d'Aristide

Dès avant même de commencer cette lecture, la nostalgie s’était emparée de moi à l’idée d’en terminer définitivement avec ce premier cycle de Jacqueline Carey. Quel crève-cœur ! Mais comme je crevais d’envie de connaître la suite et fin des aventures de Phèdre et de ses compagnons, il a pourtant bien fallu s’y mettre. On retrouve notre héroïne dix ans après la fin du tome précédent, alors qu’elle est toujours aux prises avec la promesse faite à son ami Hyacinthe, celle de trouver le moyen de le délivrer de la sombre malédiction dont il est prisonnier. Et comme si cela ne suffisait pas, la voilà qui s’encombre d’un nouveau serment, fait à sa meilleure ennemie cette fois, Mélisande en personne.

C’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé la plume de Jacqueline Carey, avec sa manière si particulière de décrire un monde si proche du nôtre et en même temps si différent. Dans ce troisième et dernier tome, on visite de nouvelles contrées, on découvre de nouvelles cultures, on assiste à de nouvelles manœuvres politiques, on s’attache à de nouveaux personnages, en particulier le jeune Imriel. Phèdre elle-même est un personnage à la personnalité si attachante, un personnage atypique si emblématique et inoubliable dans la littérature qu’elle va énormément me manquer à l’avenir. L’intrigue en elle-même est toujours aussi plaisante, pleine de dangers, mais aussi d’émotions. Malgré un nombre de pages important, elles se lisent presque toutes seules tant la plume de Jacqueline Carey est addictive et agréable.

Une épopée vraiment époustouflante, que ce troisième tome achève haut la main. A présent, j’ai très envie de me lancer dans le second cycle, celui qui s’attache à Imriel. Je vais tacher de me le procurer très vite !

Note : ★★★★★
Billet d'origine : Les Fabuleuses Aventures d'Aristide Pilgrim

Vous aimerez aussi...

0 commentaires