Feed, de Mira Grant

By mercredi, mars 30, 2016

Newflesh, tome 1 : Feed

La bonne nouvelle : nous avons survécu. La mauvaise : eux aussi. 2034. Il y a vingt ans, l'humanité a vaincu le cancer. Le rhume n’est plus qu’un mauvais souvenir. Mais elle a créé une chose terrible que personne n’a été capable d’arrêter. Une infection virale. Qui s’est propagée à une vitesse redoutable, le virus prenant le contrôle des cerveaux, avec une seule obsession : se nourrir. Issus de cette génération sacrifiée, Georgia et Shaun Mason sont les maîtres de la blogosphère, devenue le seul média indépendant proclamant la vérité sur ce qui se passe derrière les barricades. Shaun, la tête brûlée, et Georgia, l’âme du duo, enquêtent sur l’affaire la plus importante de leur carrière : la sinistre conspiration qui se cache derrière les infectés. Et ils sont bien décidés à faire éclater la vérité, même s’ils doivent y laisser la vie.

Ouvrage paru en 2014 - Lu en format numérique aux éditions Bragelonne
Tome 1 du cycle Newflesh - 450 pages


L'avis d'Aristide

J’ai découvert la littérature de zombies sur le tard, pour ne pas dire que c’était hier. Je me faisais une idée assez réductrice du sujet, lequel ne me faisait, de ce fait, pas spécialement envie. Pour être claire, je crois que j’imaginais des scènes de cervelles qui sautent, de dents qui claquent et de grognements inhumains, et c’est à peu près tout. J’ai découvert que, contrairement à ce que je croyais, il y avait tout un tas d’autres thèmes à aborder, et Feed n’a fait que m’encourager dans cette voie. Attention, coup de cœur !

La première chose que j’ai aimée, c’est l’explication du pourquoi du comment du virus et de sa propagation. Sans être compliquée scientifiquement parlant, la novice que je suis a trouvé qu’elle tenait bien la route et c’était important. Et puis le fait de positionner les choses 25 ans après le début de l’épidémie était franchement une idée géniale. Le deuxième point réside dans le choix des héros : de jeunes blogueurs qui, sans se prendre au sérieux, se prennent pourtant au sérieux ! Suis-je claire ? Ils n’ont pas la grosse tête, et pourtant, le travail qu’ils font dans cette société en reconstruction, c’est celui de journaliste, et la vérité revêt pour eux une importance capitale.

« La différence entre la vérité et un mensonge ? Les deux font mal, mais un seul vous aidera à vous reconstruire après », explique Georgia.

Mais il n’y a pas que ça. L’intrigue est bien menée, à la fois originale, riche en rebondissements, en émotions aussi, et propice à la réflexion grâce aux billets de blog insérés en fin de chapitre. Certains trouveront sans doute qu’elle manque un peu de mordant, mais en ce qui me concerne, j’ai passé un très très bon moment avec ce roman que j’ai littéralement dévoré ! C’est un de ces romans intelligents qui rallie à sa cause autant les afficionados que les débutants, et avec une histoire de zombies, c’est, ma foi, un bien joli coup !

Note : ★★★★★
Billet d'origine : Les Fabuleuses Aventures d'Aristide Pilgrim

Vous aimerez aussi...

0 commentaires