De fièvre et de sang, de Sire Cédric

By dimanche, mai 22, 2016

De fièvre et de sang

Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu'elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n'est rien en comparaison de la peur panique qui s'est emparée d'elle... Le commandant Vauvert mène l'enquête en compagnie d'une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors-norme, Eva a un véritable sixième sens qui fait d'elle une redoutable traqueuse de l'ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d'un tueur en série qu'ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S'agit-il d'une réincarnation, d'un spectre, d'un homme, d'une femme, d'une créature d'un autre monde ?

Ouvrage paru en 2012 - Lu en format papier aux éditions Pocket
565 pages


L'avis de Kahlan

On se retrouve ce dimanche avec un auteur dont je prends chaque fois plus de plaisir à découvrir les livres. J'ai commencé par L'enfant des cimetières, avant de faire un formidable bond dans le temps dans les aventures du commandant Vauvert, avec La mort en tête. Après la courte digression de Avec tes yeux, paru tout récemment et dans lequel ne figurait aucun des deux enquêteurs fétiches de l'auteur, je me suis dit qu'il me fallait reprendre l'histoire d'Eva Svärta et Alexandre Vauvert dans un semblant d'ordre. Et me voici avec De fièvre et de sang.

Chacun de ces ouvrages délicieusement terrifiants a été dévoré en quelques jours à peine, de véritables « page turners » que j'ai souvent bien du mal à lâcher. De fièvre et de sang n'a pas dérogé à la règle. On y retrouve notre commandant Vauvert, faisant équipe avec une profileuse albinos du nom d'Eva Svärta. Tous deux mènent l'enquête sur la disparition d'une jeune fille enlevée alors qu'elle se rendait chez une amie, dans le sud ouest de la France. Grâce à l'incroyable capacité d'Eva à se mettre dans la peau de la victime, la jeune fille est finalement sauvée, ses kidnappeurs, deux frères complètement désaxés, tués, et nombre d'autres affaires similaires du même coup résolues.

Seulement voilà, un an plus tard à Paris, de nouveaux cadavres sont retrouvés, atrocement mutilés selon un mode opératoire parfaitement identique à celui des deux frères. Dès lors, tout va très très vite, et Sire Cédric nous entraîne sur ses pas dans une course folle contre le temps et la mort. L'écriture est électrique ! Glauque, malsaine, clairement dérangeante. Âmes sensibles s'abstenir, parce que certaines descriptions des corps mutilés sont à vous retourner l'estomac ! En outre, ce qui fait la particularité des romans de Sire Cédric, c'est à dire ce savant mélange de thriller et de fantastique, participe ici comme jamais à la montée de l'horreur, jusqu'à vous laisser pantelant.

Les deux héros sont atypiques, particulièrement Eva. Profileuse albinos, elle a été victime d'un tueur en série lorsqu'elle avait 6 ans, et cela l'a rendue capable de se mettre dans la tête, non pas des tueurs, mais de leurs victimes. Alexandre Vauvert est un peu plus cliché en flic désabusé qui fonce tête baissée dans les ennuis, mais ce colosse au grand cœur est tellement attachant qu'on oublie bien vite ce travers. Diablement bien construite et menée tambour battant, l'intrigue balaie de toutes façons tout sur son passage, et ce sentiment d'urgence qui s'en dégage, grâce à un style incisif, des chapitres courts et l'alternance des points de vue, nous entraîne, pauvres lecteurs, comme fétus de paille dans un vent violent.

Efficace et haletant, De fièvre et de sang est un excellent thriller fantastique, à côté duquel il ne faut pas passer.

Note : ★★★★
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

0 commentaires