Tout n'est pas perdu, de Wendy Walker

By dimanche, mai 29, 2016

Tout n'est pas perdu

Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, quinze ans, qui présente des troubles inquiétants. Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt. Mais si son esprit l’a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée. Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d’Alan, tous lui confient leurs pensées les plus intimes, laissent tomber leur masque en faisant apparaître les fissures et les secrets de cette petite ville aux apparences si tranquilles. Parmi eux, Charlotte, la mère de Jenny, et Tom, son père, obsédé par la volonté de retrouver le mystérieux agresseur.

Ouvrage paru en 2016 - Lu en format numérique aux éditions Sonatine
341 pages


L'avis de Kahlan

Avez-vous déjà songé à ce qui se passerait si nous avions la possibilité d'effacer de notre mémoire les souvenirs de tous les traumatismes de notre vie ? Ou de la mémoire de nos enfants ? Et bien, c'est le terrible choix qu'ont du faire Charlotte et Tom Kramer pour leur fille Jenny, victime d'un abominable viol. Quelques heures à peine après les événements, ils ont donné leur accord pour qu'on lui applique un traitement post-traumatique destiné à effacer de sa mémoire tout souvenir de cette agression sexuelle. Seulement voilà, si son cerveau a tout oublié, son corps, lui, se souvient…

J'ai découvert l'existence de ce livre complètement par hasard, à l'occasion d'un petit reportage diffusé à la télévision un matin où je zappais inlassablement en essayant de me réveiller. La chroniqueuse avait un enthousiasme communicatif et lorsque les éditions Sonatine ont accepté de me faire confiance pour le chroniquer à mon tour, j'ai immédiatement été emballée. Je tiens à les en remercier, parce que ça a été un véritable coup de cœur ! Difficile de décrire mon état d'esprit après avoir refermé ce bouquin. Le thème en lui-même peut difficilement laisser indifférent, et la manière dont il est traité ici est juste extraordinaire. Je me suis laissée emportée si facilement.

L'auteur ne nous ménage pas. J'aurais bien du mal à déterminer quelle est la part de réalité dans les techniques psychiatriques décrites ici, mais Wendy Walker, pour un premier roman, fait preuve d'une maîtrise tout à fait étonnante. Par l'intermédiaire de son narrateur, Alan Forrester, thérapeute de son état, elle nous explique en substance que si l'esprit oublie, la mémoire émotionnelle, elle, ne s'efface pas, et que ces émotions fantômes finissent par vous hanter parce que vous ne savez plus à quoi les rattacher. C'est précisément ce qui se passe pour Jenny, qui finit par faire une tentative de suicide et atterrir chez Alan. Dès lors, le psychiatre n'aura de cesse de lui faire retrouver la mémoire, mais ses intentions ne sont peut-être pas si innocentes et bienveillantes qu'il n'y paraît...

Je n'en dirai pas davantage pour ne gâcher le plaisir de personne. La narration d'Alan est extrêmement immersive, on partage ses préoccupations à chaque instant. En tant que thérapeute, il est au plus près des personnages de cette histoire, qui sont ses patients pour la plupart, et il nous emporte avec lui à travers leurs échanges durant les consultations. L'intrigue monte en puissance tout doucement, et dès la moitié du roman, toutes les petites digressions d'Alan prennent enfin tout leur sens, jusqu'à un final extraordinaire et surprenant. Que c'est habilement mené ! Une lecture que je recommande vivement à tous les amateurs de thrillers psychologiques. En plus d'une formidable opportunité d'en apprendre plus sur les mécanismes de la mémoire, Tout n'est pas perdu est aussi et surtout un effrayant exemple de manipulation mentale. Lisez-le !

Note : ★★★★
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

0 commentaires