Bullet Journal

By mardi, juin 21, 2016


Je suis récemment entrée en guerre contre une fâcheuse tendance à la procrastination. Remettre à plus tard les tâches qui m'ennuient, m'éparpiller en tous sens au lieu de concentrer mes efforts sur les missions importantes, c'est tout moi. Si bien que je finis régulièrement par culpabiliser, stresser un max et... exploser ! J'ai finalement dit Stop il y a une quinzaine de jours, et j'ai fait appel à mon bon ami Google pour m'aider à trouver des solutions. 

C'est lui qui m'a suggéré le Bullet Journal. Mais de quoi s'agit-il exactement ? Julie, de l’Épicerie du blog, le définit comme un système d’organisation et de gestion de tâches, qui permettrait d’améliorer sa productivité, d’éviter la procrastination, d’être plus organisé(e) ET en plus, d’avoir une activité (ré)créative puisque c’est un système 100% DIY. De quoi éveiller mon intérêt, suffisamment en tous cas pour que je décide de tenter l'aventure.

Bien qu'il puisse paraître un peu compliqué à mettre en place de prime abord, vous allez voir qu'à l'utilisation, le principe est tout simple. Munissez-vous d'un carnet et d'un stylo. C'est, dans un premier temps, tout ce dont vous aurez besoin. Vous trouverez dans la suite toutes les grandes lignes de la création d'un Bujo.

1. Création de l'index
Il occupe les deux à trois premières pages de votre journal. Il vous sera très utile puisque, à l'instar d'un sommaire, il vous permettra de vous reporter directement à l'entrée souhaitée à partir de son numéro de page. Bien évidemment, si votre carnet n'a pas de numérotation d'origine, il vous faudra numéroter manuellement chaque page au moment de l'utiliser.

Crédit image : Épicerie du blog
2. Définition des bullets
Les pages de votre carnet vont comporter différentes choses : des tâches, des événements, des rendez-vous, des notes, etc. ... Les bullets ne sont ni plus ni moins que des puces qui vont vous permettre de les distinguer au premier coup d’œil. Par exemple, une case à cocher pour les tâches, un triangle pour les rendez-vous à ne pas manquer, un disque pour une note quelconque. S'il existe une codification de base pour vous aider à démarrer, en réalité c'est à vous d'inventer la vôtre, celle avec laquelle vous vous sentirez le plus à l'aise. 

3. Création d'un planning annuel
Il va vous permettre de commencer à noter les rendez-vous prévus longtemps à l'avance, ou encore les événements récurrents d'une année sur l'autre, comme les anniversaires par exemple. Utilisez quatre pages pour le créer, en découpant chacune d'elles en trois parties horizontales. Puis commencez à le remplir, en inscrivant, pour chaque mois, la date et le nom de l'événement déjà planifié. N'oubliez pas ensuite de remporter les pages occupées par votre planning annuel dans l'index !

Crédit image : SohaHana
4. Création d'un planning mensuel
C'est un calendrier assez basique, occupant deux pages pour une vue générale du mois. Sur la page de gauche, le nom du mois et les numéros de jours, les uns au-dessous des autres ; sur celle de droite, les tâches, rendez-vous et autres événements du mois et leurs bullets. Remplissez-le à partir de votre planning annuel, puis au fur et à mesure, des tâches que vous aurez à réaliser. Pensez à l'indexer bien sûr.

5. Création des entrées quotidiennes
Viennent ensuite les entrées quotidiennes, inscrites au fil de l'eau, les unes au-dessous des autres, avec un header composé de la date du jour. Vous pouvez également y ajouter votre humeur, la météo, un petit dessin de votre choix, vous êtes totalement libre, vous êtes chez vous ! Événements du jour, tâches à réaliser puis réalisées, découvertes livresques, nombre de verres d'eau avalés, notez dans cette partie tout ce qu'il vous plaît. Encore une fois, c'est votre agenda.

A la fin du mois en cours, allez simplement à la prochaine double page, et créez un nouveau planning mensuel pour le mois suivant. Faîtes le point sur l'ensemble des tâches du mois écoulé, reportez dans votre liste du mois à venir les tâches non réalisées, et dans l'index, la dernière page du mois courant et la première du suivant.

6. Insertion d'une collection
Pour finir, un petit aparté sur les collections. Ce sont des pages qui vont vous permettre de regrouper les tâches ou les notes par thème. Par exemple une liste de livres à lire, d'idées de cadeaux, de recettes à tester, etc. ... Référencées dans votre index, elles sont hyper faciles à retrouver !

Voilà, vous savez tout ! Vous n'avez plus qu'à vous y mettre. Gardez cependant en tête qu'il s'agit d'un journal écrit à la main, et que vous ferez forcément des erreurs. Ce n'est pas grave, elles font partie de notre quotidien. Et pour améliorer votre Bullet Journal ou le décorer, vous trouverez des tas d'idées sur les réseaux sociaux... 

Envoyez-nous des photos !

Vous aimerez aussi...

1 commentaires

  1. On voudrait bien des photos du tien, en attendant ! Tu l'as customisé ?

    RépondreSupprimer