L'héritier, de Pierre Pevel

By mercredi, août 03, 2016

Haut-Royaume, tome 2 : L'héritier

Après les derniers événements qui ont déchiré le Haut-Royaume, le prince Alan a pris le commandement de la garde d'Onyx, garante de l'autorité du souverain. Mais la reine, aussi ambitieuse qu'impitoyable, est bien décidée à gouverner à la place de son époux mourant. Menacé par la guerre civile et les luttes de pouvoir, le royaume se trouve plus divisé que jamais. Les desseins du Dragon du Destin sont obscurs, mais ils finissent toujours par s'accomplir.

Ouvrage paru en 2014 - Support numérique - Editions Bragelonne
Tome 2 du cycle Haut-Royaume - 498 pages


L'avis de Kahlan

J’avais été séduite par Le chevalier, première partie de la saga de fantasy intitulée Haut-Royaume, de ce grand auteur qu’est Pierre Pevel, au point d’en faire un de mes coups de cœur de l’année 2013. Et bien L’héritier, le second tome, a résolument pris le même chemin, pas moyen d’y couper ! Nous avions laissé Lorn, notre héros, dans une situation pour le moins désespérée, nous étions sur des charbons ardents à son sujet, mais en digne auteur sadique et soucieux de ménager son suspens, ce n’est pas avec lui que Pierre Pevel ouvre cette nouvelle histoire !

En effet, la première partie de L’héritier est consacrée à Alan, ce fameux prince Aldéran, fils cadet du Haut-Roi, meilleur ami de Lorn mais aussi et surtout en seconde position dans l’ordre de succession à la couronne du Haut-Royaume. C’est un jeune homme bien différent de Lorn, sympathique jusqu’à l’exubérance, courageux et noble, il aurait tout pour faire un roi adulé de ses sujets. C’est sur ses pas que l’on découvre les intrigues et complots qui se répandent dans tout le royaume, alors que le roi se meurt et que la guerre avec la belle et fière cité d’Arcante semble inévitable. Avant de retrouver Lorn, plus énigmatique que jamais, aux prises avec l’Obscure qui prend de plus en plus de place en lui.

L’univers de Pierre Pevel se fait plus dense encore que dans le premier tome, on découvre de nouvelles contrées, de nouveaux peuples et de nouveaux personnages surtout. On réalise la puissance de l’Obscure et ce qu’elle peut faire faire à un homme bon et noble comme Lorn, le transformant peu à peu, l’incitant à laisser libre cours à ses plus noirs instincts, comme la vengeance. On s’interroge sur l’assemblée des Ir’kans, toujours aussi énigmatique, et sur le devenir du Haut-Royaume dont une obscure prophétie annonce la déchéance. Il est aussi question de courage, de noblesse et de loyauté...

Entre rebondissements, révélations et batailles épiques, on ne s’ennuie pas une seconde avec L’héritier, et je l’ai littéralement dévoré ! Une aventure réellement haletante, tourmentée, mais menée d’une main de maître. Quant au dénouement de ce second volume, il laisse présager une suite tout aussi passionnante, avec un coup de théâtre final qui nous fait trépigner d’impatience. Pour patienter justement, Pierre Pevel nous propose de découvrir une autre contrée du Haut-Royaume dans un spin-off, une trilogie baptisée Les sept cités. Une histoire qui se déroule à Samarcande, en parallèle de celle de Lorn et Alan. Et devinez ! Je vais me la procurer de ce pas !

Note : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

0 commentaires