Les illusions de Sav-Loar, de Manon Fargetton

By samedi, décembre 17, 2016

Les illusions de Sav-Loar

Dans le royaume d’Ombre, les femmes qui possèdent le don sont persécutées par le Clos, ordre religieux patriarcal qui voit en elles une menace. C’est dans la cité devenue légendaire de Sav-Loar, protégées par une série de sorts et d’illusions au cœur de la forêt des Songes, que se réfugient ces femmes depuis des décennies. Lorsqu’à l’adolescence, Bleue découvre ses puissants pouvoirs, elle s’allie à un groupe d’esclaves pourchassés par des hommes du Clos pour rejoindre la ville des magiciennes bannies. Au cours de ce périple dangereux, elle croisera Fèl, une beauté manipulatrice et éprise de liberté, et Til’Enarion, un redoutable membre du Clos qui traque les jeunes magiciennes pour les éliminer… Les prémices d’une guerre impitoyable se profilent entre les magiciennes et le Clos. De quel côté se rangeront Bleue, Fèl, Til’Enarion et leurs compagnons dans ce conflit ? Un mythe pourra-t-il renverser l’ordre établi ?

Ouvrage paru en 2016 - Support papier - Editions Bragelonne
665 pages


L'avis de Kahlan

On se retrouve aujourd’hui avec un ouvrage de fantasy joliment intitulé Les illusions de Sav-Loar, de Manon Fargetton. Un auteur dont j’avais très envie de découvrir l’univers depuis la sortie de L’héritage des Rois-Passeurs l’an dernier, et dont le nouveau roman, paru en novembre, a finalement atterri dans ma pile à lire avant son prédécesseur, grâce à Babelio et à sa masse critique du mois dernier. J’ai découvert une plume agréable et passionnante, et j’ai très envie de vous en parler.

Tout commence sur un marché aux esclaves, où l’on fait d’emblée la connaissance de celles qui vont devenir les héroïnes de cette aventure : Fèl, belle et rebelle, habituée à user du moindre de ses atouts pour survivre du mieux possible, et la jeune Bleue, qui élève la discrétion au rang d’art véritable, et dont les puissants pouvoirs magiques ne tardent pas à se déclencher avec la puberté. Toutes deux achetées dans le but de rejoindre le harem du Sker, les voilà bientôt liées à leur corps défendant et embarquées dans une aventure qui va de loin dépasser leurs petites personnes.

Ces deux personnages féminins sont indubitablement l’un des points forts de cette histoire. Fèl est une jeune femme indépendante et éprise de liberté, qui refuse toute forme d’attachement qu’elle considère comme une entrave. Bleue, quant à elle, voit son innocence réduite à néant au contact du Sker, et la magie qu’elle développe la met cruellement en danger. Car dans le royaume d’Ombre, les magiciennes sont exterminées par les mages, qui craignent la puissance de leurs illusions. Deux femmes fortes et fragiles à la fois, auxquelles on s’attache avec une facilité déconcertante.

Elles sont entourées d’une galerie de personnages tout aussi intéressants : Oreb, le guérisseur, Guilhem le pur, Tiriss la guerrière, mais aussi Manala la magicienne, ou encore Til’Enarion le magicien du Clos… Tous sont différents et bien travaillés, j’ai envie de dire qu’il y en a pour tous les goûts ! Le second point fort de ce roman, c’est indubitablement son univers. Car entre l’aride Désert des Regrets et la profonde Forêt des Songes où se dissimule la légendaire cité de Sav-Loar, le dépaysement est garanti. J’ai été littéralement fascinée par la cité des magiciennes et son organisation, mais aussi par l’Ile-Qui-Rêve et les dons de ses guérisseurs.

Un roman qui parle de magie, certes, mais aussi de liberté, de vengeance, de religion, d’intrigues politiques et de rédemption. Une aventure épique très rythmée, une plume enlevée, des personnages attachants et un univers passionnant, tout est réuni pour vous faire passer un excellent moment de fantasy. J’ai adoré, et je ne saurais trop vous le recommander.

Note : ★★★★★
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

0 commentaires